Salle de presse

Faits saillants pour l’édition 2019

  • La 19e édition de La guignolée des médias se déroulera du lundi 25 novembre au mardi 24 décembre 2019.
  • Plus de 100 médias y participeront (radio, télévision, médias imprimés, réseau d’affichage, web, etc.).
  • Où donner? Chez les Amis de La guignolée des médias : 
    • Dans toutes les pharmacies Jean Coutu;
    • Chez Maxi et Provigo; 
    • Auprès des courtiers et dans les bureaux de Via Capitale. 
  • Les dons par texto sont acceptés partout au Québec. Textez REMPLIR au 20222 pour un don de 10 $.
  • Les dons en ligne (guignolee.ca) et par téléphone au 1 866 908-9090 ou au 514 790-1111 (Ticketpro) sont aussi acceptés.
  • La collecte extérieure aura lieu le jeudi 5 décembre partout au Québec. Plus de 1000 points de collecte seront ouverts. 
  • Chaque région travaille d’une façon indépendante. Donc, ce qui y est amassé y reste.
  • Plus de 40 millions $ ont été recueillis dans tout le Québec depuis la création de La guignolée des médias en 2001, dont près de 3 millions $ en 2018. Sans oublier des dizaines de tonnes en denrées non périssables.  

Renseignements pour la région de Montréal
  • À Montréal, trois organismes sont bénéficiaires :
    • Jeunesse au soleil;
    • Moisson Montréal; 
    • La Société de Saint-Vincent de Paul (SSVP).
  • Les dons amassés par La guignolée des médias de la Rive-Sud sont remis à une quarantaine d’organismes de la Montérégie, alors que ceux de Laval sont partagés entre la SSVP et Moisson Laval.
  • Le 5 décembre, neuf porte-paroles divisés en trois groupes visiteront différents médias et circuleront aux points de collecte afin d’encourager les bénévoles et de solliciter les dons.Ces porte-paroles sont : 
Mélissa Bédard, Alexandre Champagne, Jean-Philippe Dion, Stéphane Fallu, Patrice Godin, Danièle Henkel, Bianca Longpré, Ariane Moffatt et Patricia Paquin.
  • Toujours le 5 décembre, une quarantaine de points de collecte seront répartis sur l’île de Montréal avec plus de 500 bénévoles. 

L’état de la pauvreté et sa progression à Montréal en chiffres *
  • Cette année 68 237 personnes ont réalisé 567 317 demandes d’aide alimentaire auprès des 253 organismes accrédités à Moisson Montréal. 
  • Ces demandes ont été comblées par 444 506 repas et collations, et 122 811 dépannages alimentaires.
  • L’organisme a distribué dans la dernière année 15 millions de kilos de nourriture répartis ainsi :
    • Dépannage et repas : 42 %
    • Dépannage : 31 %; 
    • Repas ou collation : 27 %.
  • Ces deux dernières années, 50 689 enfants ont reçu de l’aide alimentaire sous la forme d’un repas (24 047 en 2019, 26 642 en 2018). 
  • Un bénéficiaire de dépannage alimentaire sur trois était un enfant (35,2 % en 2019, 35,8 % en 2018).
  • Chaque mois, 9013 enfants de 0-5 ans reçoivent du dépannage alimentaire : paniers, provisions, etc.
  • 45 % des 106 488 collations offertes cette année l’ont été à des enfants.
  • En 2019, 21,2 % des demandes d’aide provenaient de familles monoparentales, une nette augmentation comparativement aux 16,8 % de 2018. 
  • Les familles constituaient 47,8 % des demandeurs d’aide en 2019. Il s’agit d’une croissance par rapport aux 42,3 % de 2018.  
  • L’an dernier, les travailleurs représentaient 9,7 % des demandeurs d’aide alimentaire. En 2019, cette proportion a augmenté à 12,5 %. 

L’état de la pauvreté et sa progression au Québec en chiffres **
  • En 2019, 1150 organismes ont aidé 500 000 personnes chaque mois. Ils ont reçu 1 940 305 demandes d’aide alimentaire réparties ainsi :
    • 790 255 repas;
    • 540 951 collations; 
    • 345 184 paniers de provisions;
    • 158 191 portions de cuisines collectives;
    • 105 724 portions de popotes roulantes.
  • 39 % de ces demandes provenaient de ménages avec des enfants. La moitié d’entre elles provenaient de gens vivant seuls.
  • Plus d’un utilisateur de comptoir d’aide alimentaire sur trois (35 %) a des enfants de moins de 18 ans.
  • La quantité de repas servis par des popotes roulantes a grimpé de 49 % de 2018 à 2019.
  • Cette année, 190 000 collations ont été offertes à des élèves dans le cadre de différents programmes (aide aux devoirs, services de garde, maisons des jeunes, Écollation, etc.). 
  • Parmi les utilisateurs de comptoirs d’aide alimentaire, 58,5 % font partie de la tranche d’âge de la population active, soit de 18 à 64 ans. 
  • De ce nombre, 13,5 % occupent un emploi.
  • En 2019, le nombre de personnes âgées ayant recouru à de l’aide alimentaire a augmenté de 0,5 %. 
*Bilan-Faim 2019 de Moisson Montréal, novembre 2019
**Bilan-Faim Québec, novembre 2019

 
– 30 –
 
Relations médias         
Julie Gagnon                            Denise Deveau                         Isabelle Fafard                                      
514 713-4381                           514 953-9889                           514 865-8157                                      
julie@juliegagnon.ca                denise.deveau@180deux.ca    isabelle.fafard@180deux.ca