Salle de presse

Les comptoirs d'aide alimentaire ont faim!

Chaque année, la moitié d'entre eux manquent de denrées*

MONTRÉAL, le 22 nov. 2018 - Au cours de la dernière année, 47,4 % des organismes d'aide alimentaire québécois ont manqué de denrées pour répondre à la demande. Cette situation a entraîné des conséquences directes troublantes :

3,8 % ont dû fermer plus tôt ou ne pas ouvrir durant certaines journées; 
7,9 % ont dû renvoyer chez eux des gens sans leur offrir de nourriture; 
14,1 % ont dû solliciter l'assistance d'un autre comptoir alimentaire; 
45,5 % ont dû donner moins de denrées; 
49,6 % ont dû acheter davantage de denrées que d'habitude.

C'est dans un tel contexte qu'a eu lieu le lancement de La guignolée des médias. Sa 18e édition se déroulera du 26 novembre au 24 décembre, tandis que la collecte extérieure aura lieu le jeudi 6 décembre.

DÉVOILEMENT DES PORTE-PAROLES DE L'ÉDITION 2018…
Jumelé à une activité de sensibilisation, il s'est déroulé dans un comptoir d'aide alimentaire de l'arrondissement de Verdun, en présence de représentants de Moisson Montréal, Jeunesse au Soleil et la Société Saint-Vincent de Paul, ainsi que de bénévoles et d'un bénéficiaire. Sans oublier les Amis du Groupe Jean Coutu, des supermarchés Maxi et Provigo, et du courtier immobilier Via Capitale. On souhaitait ainsi mettre en contact avec la réalité des organismes d'aide alimentaire les neuf nouveaux porte-paroles :

le chef et animateur Bob le Chef 
l'animatrice Marie-Claude Barrette
le comédien et metteur en scène Jeff Boudreault
le chanteur Ludovick Bourgeois
la comédienne Véronique Claveau 
l'auteur, compositeur et interprète Corneille 
le comédien Alexandre Goyette
la comédienne Livia Martin
la chanteuse Guylaine Tanguay

… ET DE LA NOUVELLE CAMPAGNE DE PUB
On y a aussi présenté la nouvelle campagne publicitaire, conçue une fois de plus par l'agence TAM-TAM\TBWA. Sous la signature Chaque année, la moitié des comptoirs d'aide alimentaire manquent de denrées, elle met à l'avant-plan leur précarité et l'impact de celle-ci dans les familles. 

Déclinée pour la télé, le web, la radio et l'affichage, l'offensive rappelle l'importance de donner. Quand les gens se rendent dans un comptoir pour de l'aide, mais que même ce dernier recours ne peut leur offrir de quoi se nourrir ou nourrir leur famille convenablement, c'est dramatique.

« Lorsque la moitié des comptoirs d'aide alimentaire au Québec manquent de denrées, il y a urgence, indique Manuel Ferrarini, vice-président et directeur de la création de TAM-TAM\TBWA. Pour permettre à la population de s'imaginer le quotidien de ceux qui en bénéficient, nous avons transposé le tout dans la réalité du grand public. »

Dans le but d'actualiser et de renouveler son image de marque, La guignolée des médias fait aussi peau neuve. Son nouveau logo permet à la fois de bâtir sur sa notoriété acquise ces 18 dernières années et de remettre à l'avant-plan sa caractéristique unique : elle rallie la grande majorité des médias québécois autour d'une cause fondamentale.  

PLUSIEURS FAÇONS DE DONNER
Du 26 novembre au 24 décembre, 340 pharmacies du Groupe Jean Coutu, les 210 supermarchés Maxi et Provigo ainsi que les 55 bureaux du courtier immobilier Via Capitale du Québec accepteront les dons en denrées alimentaires non périssables et en argent.

Il sera aussi possible d'aider à guignolee.ca ou par texto - à NOEL au 20222 - à Montréal pour un don de 10 $. Ticketpro mettra encore une fois son réseau téléphonique à la disposition des donateurs. Leurs contributions pourront donc être versées en toute sécurité au 1 866 908-9090 ou au 514 908-9090.

Seule cause organisée et soutenue par une centaine de médias du Québec, La guignolée des médias a récolté plus de 37 millions$ et plusieurs dizaines de tonnes de nourriture depuis sa naissance en 2001. Le tout a été distribué à plus de 100 organismes bénéficiaires, dont, à Montréal, Moisson Montréal, Jeunesse au Soleil et la Société Saint-Vincent de Paul.

* Source : Bilan faim 2017.
FAITS SAILLANTS
  • La collecte extérieure de la 18e édition de La guignolée des médias aura lieu le jeudi 6 décembre partout au Québec. 
  • À Montréal, trois organismes sont bénéficiaires : Moisson Montréal, Jeunesse au Soleil et la Société de Saint-Vincent de Paul (SSVP). Les dons amassés par La Guignolée des Médias de la Rive-Sud sont remis à une quarantaine d'organismes de la Rive-Sud et ceux de Laval sont partagés entre la SSVP et Moisson Laval. 
  • Plus de 100 médias participent à La guignolée des médias au Québec (radio, télévision, imprimés, affichage, web, etc.). 
  • Neuf porte-paroles divisés en trois équipes circuleront dans les différents médias et points de collecte afin d'encourager les bénévoles et de solliciter les dons. 
  • Les porte-paroles 2018 sont :  Bob le Chef, Marie-Claude Barrette, Jeff Boudreault, Ludovick Bourgeois, Véronique Claveau, Corneille, Alexandre Goyette, Livia Martin et Guylaine Tanguay. 
  • Le jour de la collecte extérieure, une trentaine de points de collecte sont répartis sur l'île de Montréal avec plus de 500 bénévoles. 
  • Où donner? Chez les Amis de La guignolée des médias du 26 novembre au 24 décembre, soit dans toutes les pharmacies Jean Coutu, chez Maxi et Provigo ainsi qu'auprès des courtiers et dans les bureaux de Via Capitale. Dons en ligne (guignolee.ca) et par téléphone acceptés (Ticketpro). 
  • Les dons par texto sont acceptés partout au Québec. Textez NOEL au 20222 pour un don de 10 $. 
  • Au Québec, se sont plus de 1000 points de collecte seront ouverts le 6 décembre. 
  • Les régions travaillent d'une façon indépendante, ce qui y est amassé y reste. 
  • Près de 3,3 millions $ ont été recueillis l'an dernier. Au total, plus de 37 millions $ ont été récoltés depuis la création de La guignolée des médias, en plus des milliers de tonnes en denrées non périssables.

L'état de la pauvreté et de sa progression au Québec en quelques chiffres 

Chaque mois, plus de 170 000 personnes différentes fréquentent les banques alimentaires, dont plus de 58 000 enfants.

Le réseau d'aide alimentaire québécois répond en moyenne à plus de 1,88 million de demandes d'aide alimentaire d'urgence par mois.

47,4 % des organismes alimentaires ont manqué de denrées. De ce nombre, 45,5 % ont donc dû donner moins de produits et 7,9 % ont dû renvoyer des gens sans pouvoir leur donner de nourriture, faute de denrées à distribuer. *

Demandes d'aide alimentaire mensuelles 
en 2017 : 1 886 961*
en 2016 : 1 798 609*
augmentation : 5 %

Plus de deux Québécois sur cinq (42 %) sont angoissés par leur situation financière.** et plus d'un Québécois sur trois (37%) est inquiet de sombrer dans la pauvreté ***

36% des Québécois ne disposent pas d'un coussin de 500$ pour faire face à un imprévu.***

Deux Québécois sur trois (66 %) se disent endettés. D'ailleurs, le quart d'entre eux estiment que leur situation financière s'est détériorée au cours des trois dernières années.**

En 2017, 39,3 % des demandes pour de l'aide alimentaire concernaient des ménages avec au moins un enfant.

15,1 % des ménages ayant recouru à des banques alimentaires l'ont fait pour la première fois en 2017.*

10,8 % des demandes à de telles banques provenaient de gens avec un revenu d'emploi et 7,2 % de gens recevant une pension de vieillesse.*

* Source : Bilan-Faim Québec 2017, Moisson Montréal, novembre 2016** Source : Enquête réalisée par la firme Léger à la demande de Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT), mars 2016***Source : Sondage réalisé par la firme Synopsis pour le compte de La guignolée des médias, décembre 2016.

Merci à Cision pour la diffusion des communications de La guignolée des médias.

SOURCE LA GRANDE GUIGNOLEE DES MEDIAS

Renseignements : Relations médias : Anne Dongois, 514 826-2050, anne@adcom.ca; Isabelle Fafard, 514 865-8157, isabelle.fafard@180deux.ca; Denise Deveau, 514 762-9889, denise.deveau@180deux.ca